Info cyclonique : cyclone & tornade
  Généralités Globe Hémisphère Nord Hémisphère Sud Météorologie Glossaire Conversion

Le cyclone et la tornade

Même si un cyclone tropical et une tornade sont tous les deux des tourbillons atmosphériques, ils n’ont que peu de choses en commun


Descriptif comparatif

Un Cyclone
Une Tornade

Descriptif général
Une Tornade
Formation
Sur les océans là où la température de la mer dépasse les 26°C
Sur terre, suite à de grandes différences de température entre l'air chaud et humide
des basses couches et l'air froid soufflant dans la troposphère (12 km d'altitude)
Lieu
Dans les zones tropicales entre 5° et 30° de latitude
Dans le monde entier entre 20° et 60° de latitude, mais c'est aux Etats Unis
qu'elles sont les plus fréquentes et violentes
Durée de vie
Quelques jours à plusieurs semaines (record : 1 mois)
Quelques minutes à quelques heures
Distance parcourue
Plusieurs centaines de kilomètres
De quelques kilomètres à 300 km pour quelques unes
Force du vent
Vents moyens maximum jusqu'à 350 km/h
Pouvant dépasser les 500 km/h
Echelle
Dvorak (pour l'estimation de l'intensité) et
Saffir Simpson
(pour l'estimation des dégats)
Fujita (de 1 à 5)
Pression au centre
Pression la plus basse 860 hpA (Typhon Angela)
Non mesurée
Diamètre
En moyenne de 500 à 1000 (record typhon TIP : 2000 km)
1 km


En quoi les cyclones tropicaux sont-ils différents des tornades ?

Les tornades présentent des diamètres de l’ordre de quelques centaines de mètres et sont créées à partir d’une tempête convective unique
(c’est à dire un orage ou un cumulonimbus)
En revanche, un cyclone tropical a un diamètre de l’ordre de plusieurs centaines de kilomètres et se compose de plusieurs dizaines de tempêtes convectives

D’autre part, alors que les conditions idéales de genèse d’une tornade incluent un cisaillement vertical des vent horizontaux (c’est à dire un changement de la vitesse et/ou
de la direction des vents avec l’altitude), ce dernier doit être très faible (inférieur à 10 m/s soit 20 kt ou 37 km/h) pour qu’un cyclone tropical se forme et se développe

Les tornades se créent dans des régions où le gradient de température est important alors que les cyclones tropicaux sont générés dans des zones
où le gradient de température est quasiment nul


Le tornades sont principalement un phénomène terrestre, le réchauffement de la surface de la terre par rayonnement solaire contribuant généralement au développement
de l’orage qui donne naissance au tourbillon (bien qu’il existe des tornades sur l’eau)
Au contraire, les cyclones tropicaux sont des phénomènes purement océaniques : ils meurent quand ils traversent les terres parce qu’ils perdent leur source d’humidité

Enfin, les cyclones tropicaux ont une durée de vie qui se mesure en jours alors que celle des tornades n’est en général que de l’ordre de quelques minutes

Pour plus d’informations sur les tornades, vous pouvez consulter les FAQ du Storm Prediction Center (Centre de prévision des orages) gérées par Roger Edwards

Remarque intéressante : lorsqu’ils touchent les terres, les cyclones tropicaux fournissent souvent les conditions nécessaires à la formation des tornades
Quand un cyclone tropical touche les terres et commence à décliner, les vents en surface faiblissent plus vite que les vents à, disons, 850 hPa
Ceci crée un cisaillement vertical des vents assez fort qui permet le développement de tornades, surtout sur la partie droite du cyclone tropical
(en raison du déplacement de ce dernier)
Dans l’hémisphère Sud, cela se produit sur la partie gauche du cyclone tropical en raison de l’inversion du sens de rotation des tempêtes



Pourquoi les cyclones engendrent-elles des tornades ?

Les cyclones tropicaux engendrent des tornades quand les conditions d’instabilité et de cisaillement vertical sont réunies,
comme pour les autres systèmes à l’origine des tornades

Toutefois, dans les cyclones tropicaux, la structure verticale de l’atmosphère diffère quelque peu de ce qu’on voit habituellement dans les systèmes des moyennes latitudes
On trouve notamment l’essentiel de l’instabilité près ou en dessous de 10 000 pieds d’altitude, contrairement aux systèmes des moyennes latitudes
où l’instabilité est en général maximale au dessus de 20 000 pieds
Comme l’instabilité est concentrée à basse altitude dans les cyclones tropicaux, les cellules orageuses ont tendance à être plus petites et moins concentrées que celles qu’on trouve généralement dans les systèmes des moyennes latitudes
Mais le cisaillement vertical étant également très fort à basse altitude dans les cyclones tropicaux, la combinaison de l’instabilité et du cisaillement peut devenir favorable
à la production de super-cellules orageuses qui sont plus propices à la formation de tornades que les cellules orageuses ordinaires


Quel est le pourcentage de cyclones tropicaux qui engendrent des tornades ?

Presque tous les ouragans qui touchent terre aux Etats-Unis engendrent au moins une tornade, à condition que la circulation du cyclone tropical sur terre soit suffisante

En conséquence, unouragan qui touche terre sur les côtes du Golfe du Mexique est davantage susceptible de provoquer des tornades qu’un ouragan qui ne fait qu’effleurer
la côte Atlantique
On ne connaît pas le taux de production de tornades sur l’océan à partir des cyclones tropicaux (trombes) bien que les radars Doppler aient identifié de nombreuses situations
dans lesquelles la rotation de la cellule orageuse suggérait la présence de tornades sur l’eau, et il y a eu un certain nombre de cas où des trombes engendrées
par des cyclones tropicaux ont été observés de la côte, certaines arrivant sur les côtes et devenant tornades


Quelles parties d’un cyclone tropical sont les plus favorables à la formation d’une tornade ?

Dans l’hémisphère Nord
, le quart avant-droit (par rapport au sens de déplacement) des cyclones tropicaux qui incurvent leur trajectoire est fortement favorisé
Dans l’hémisphère Sud, il est probable que ce soit le quart avant-gauche mais il y a peu de recherche à ce sujet
La plupart des tornades se forment dans les bandes pluvieuses externes à quelques 80 à 480 km du centre du cyclone tropical mais on en a observé dans le cœur
et même dans le mur de l’œil


Quelle a été la plus grande « explosion » de tornades issues d’un cyclone tropical connue ?

L’ouragan IVAN de 2004 a provoqué une explosion sur plusieurs jours de 127 tornades, avec un paroxysme le 17 septembre dans la zone centrale de l’Atlantique,
quelques deux jours après qu’IVAN ait touché les terres en Alabama
Le décompte du nombre de tornades engendrées par IVAN état par état rend compte de 22 cas en Floride, 25 en Géorgie, 8 en Alabama, 7 en Caroline du Sud,
4 en Caroline du Nord, 40 en Virginie, 3 en Virginie Ouest, 9 dans le Maryland et 9 en Pennsylvanie
Il y a eu 26 tornades le 15 septembre, 32 le septembre, 63 le 17 septembre, 2 le 18 septembre et 4 le 19 septembre
Au moins 7 personnes sont mortes et 17 blessées par ces tornades

Le record précédent était détenu par l’ouragan BEULAH qui avait engendré 115 tornades dans le sud-est du Texas dans les premiers jours qui ont suivi son arrivée
sur terre en septembre 1967

FRANCES en 2004 est juste derrière à la troisième place avec 106 tornades et RITA en 2005 est quatrième avec 92

Pour consulter la liste des 25 premiers cyclones tropicaux producteurs de tornades, voir le site http://www.tornadoproject.com/alltorns/tcyclone2.htm

Bien qu’il soit difficile de prévoir quel cyclone tropical produira une grosse explosion de tornades, on pense que la probabilité d’une explosion majeure augmente lorsque
les cyclones tropicaux sont de grande taille, intenses et qu’ils interagissent avec d’anciennes limites frontales affaiblies
De plus, le quart avant-droit des cyclones tropicaux doit être suffisamment exposé aux terres

Est-ce qu’on peut comparer les dégâts dus à un ouragan à ceux provoqués par une tornade ?

Bien que les vents des tornades les plus fortes soient bien plus violents que ceux des ouragans les plus forts,
les ouragans provoquent en général davantage de dégâts individuellement et sur une saison


Les plus forte tornades [4 et 5 sur l’Echelle des Dégâts des Tornades de Fujita]
ont des vent estimés à 500 km/h et plus,
alors que les ouragans les plus forts [ catégorie 4 et 5 sur l’échelle des ouragans Saffir-Simpson] ont des vents de 300 km/h et plus

Les ouragans de la zone continentale des Etats-Unis causent en moyenne à peu près 3 milliards de dollars par arrivée sur les terres et environ 5 milliards de dollars par an
Les quelques 1 000 tornades qui touchent les Etats-Unis chaque année coûtent environ dix fois moins : à peu près 500 millions de dollars au total

Les trois ouragans les plus dévastateurs ces 100 dernières années (normalisés pour tenir compte de l’augmentation de la population, de la richesse et de l’inflation)
ont chacun coûté plus de 2,9 milliards de dollars
En comparaison, seule la tornade de St Louis en 1896, la plus dévastatrice ces 100 dernières années, causerait 2,9 milliards de dollars de dégâts si elle frappait aujourd’hui

Les ouragans ont tendance à causer beaucoup plus de destructions que les tornades en raison de leur taille, de leur durée et de la multiplicité des façons
dont ils peuvent provoquer des dommages
Le mur de l’œil destructeur des ouragans (zone circulaire qui entoure la région calme de l’œil) peut mesurer des kilomètres, durer des heures et endommager les structures
par la marée de tempête, les inondations dues aux précipitations ainsi que la force des vents
Les tornades au contraire mesurent généralement moins de 2 km de diamètre, ne durent que quelques minutes et ce sont principalement leurs vents extrêmes
qui causent des dommages