Info cyclonique : le T.L.C
  Généralités Globe Hémisphère Nord Hémisphère Sud Météorologie Glossaire Conversion

Le Tropical Like Cyclone

Des systèmes inhabituels se forment parfois dans une des 7 zones cycloniques non officiels

et sont nommés des T.L.C (Tropical Like Cyclone)
Quelques fois les appellations "Thingamabobbercane" ou "O.C.N.I" (Objet Cyclonique Non Identifié) sont utilisées

Qu'est un Tropical Like Cyclone ?
On désigne communément ainsi les systèmes dépressionnaires qui ne répondent pas au sens strict aux critères qui définissent les cyclones tropicaux,
mais qui en adoptent la morphologie sur les images satellite ou radar

Ils relèvent toutefois de la catégorie des "cyclones subtropicaux" (système météorologique qui a à la fois des caractéristiques tropicales et extratropicales
qui se forment entre l'Équateur et 50 degrés de latitude Nord et Sud)
qui font intervenir conjointement des éléments de dynamique synoptique propres
aux cyclogénèses extratropicales (les éléments déclencheurs sont le plus souvent des anomalies de PVU interagissant avec des cut-off à l'étage moyen)
et des caractéristiques ordinairement associées aux cyclones tropicaux (absence de système frontal dans la partie centrale du système dépressionnaire, forte activité convective jusqu'en périphérie immédiate du minimum dépressionnaire, présence d'un noyau d'anomalie chaude en surplomb du minimum de surface)


Tous ces systèmes originaux (du Lac Huron, qui se forment au Sud du mozambique, les cyclones brésiliens ou en méditérannée)
ont l'air de présenter des points communs :

- A chaque fois on retrouve la même situation en altitude avec une zone de faible cisaillement prise entre deux branches du jet d'Ouest,
avec de l'air très froid en altitude (le gradient de température compenserait le manque de chaleur de l'océan)

- Ces systèmes sont de petite taille, ont une structure avec un oeil assorti d'un anneau de convection profonde
et se forment
à des latitudes élevées (> 25°S ou N), sur des eaux nettement plus froides que 26°C


Les météorologistes ne sont pas tous d'accord quant à la classification de ces systèmes