Depuis 2003...
INFOS & TECHNIQUES
Toutes les dernières informations et techniques sur les cyclones, ouragans, typhons, tempêtes et dépressions tropicales
LES OURAGANS SATURNIENS

En 2006 Saturne a rejoint la Terre comme la seconde planète a connaître un ouragan

Un énorme ouragan, tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, avec un oeil entouré par un mur a été découvert par la sonde Cassini ce 11 novembre 2006
Ce "saturnouragan" est énorme, a peu près 2/3 du diamètre de la terre et est composé de nuages d'amoniaque liquide
Un diamètre de 8 000 km, un mur de l'oeil de 300 km et les nuages du mur de l'oeil culminant jusqu'à 32 - 75 kilomètres soit 2-5 fois plus haut que
dans un mur de l'oeil d'un ouragan terrestre et des vents souflants à 650 km/h autour de l'ouragan


Le 17 novembre 2012 la sonde Cassini a pris en photo d'un autre énorme ouragan sur la face nord de Saturne

Les nuages du mur de l'oeil du Saturnouragan se sont formés par convection, le même processus que pour les ouragans sur Terre
La chaleur d'en dessous a chauffé l'air, générant des courants d'air ascendants, air qui au fur et à mesure de sa montée s'est refroidi et s'est condensé,
condensant le le gaz amoniacal en amoniaque liquide
Les scientifiques de la NASA spéculent sur le fait que le phénomène se produit seulement en été.
Le phénomène s'est produit dans l'hémisphère sud de Saturne
S'il présente beaucoup de caractéristiques avec un ouragan terrestre cependant ses nuages n'étaient pas composés d'eau

Ci dessous à gauche vous avez le globe terrestre, l' ouragan Saturnien (diamètre 5 800 km) et le plus gros système cyclonique terrien qui est le typhon TIP
(diamètre 2 000 km) en 1979 et à droite l'ouragan Saturnien
Sur ces 2 photos prise le 17 novembre 2012 l'ouragan saturnien observé au pôle nord de cette planète avec l'oeil de cet ouragan faisant 2.000 km
et des vents soufflant à plus de 530 km/h. Les images -dignes d'un tableau de l'époque du fauvisme- ont été publiées sur le site de la Nasa.
 
Le site CycloneXtrème est depuis 2003 un site personnel et ne dépend d'aucun centre météorologique officiel
Il ne remplace en aucune façon les organismes gouvernementaux de prévisions cycloniques et d'alertes