Depuis 2003...
Bassin Pacifique Sud
Nouvelle Calédonie
Polynésie Française
Australie
Fidji
Vanuatu
Wallis & Futunua
Cook
Samoa
Tonga

La saison cyclonique 2002-2003 du bassin Pacifique Sud

Saison cyclonique 2002-2003
La saison a débuté le 3 décembre 2002 avec la formation de la tempête tropicale Yolande, c'est à dire 1 mois et 3 jours après la date de début de saison,
le 1er novembre et s'est terminée tard avec la tempête tropicale Epi se dissipant le 05 juin 2003 soit 1 mois et 5 jours après la date de fin de saison, le 30 avril
Il y a eu 11 systèmes tropicaux nommés avec 4 tempêtes tropicales & 7 cyclones
Une saison cyclonique au dessus de la normale (moyenne annuelle : 9 systèmes dont 4 cyclones) avec qui plus est 4 cyclones intenses
Le système le plus fort a été Zoé avec une pression de 879 hPa et des vents de 288 km/h qui reste l'un des systèmes les plus extrèmes du Pacifique Sud

Carte 2002-2003 des systèmes tropicaux
La saison cyclonique débute officiellement le 1er novembre et se termine le 30 avril
Les sigles cyclones sur la trajectoire d'un système représentent la position du système toutes les 24 heures à 0h00 UTC
Sur la carte certains systèmes apparaissent en plus (ex : No Name )
Ce sont en fait des systèmes qui n'ont pas été nommés officiellement mais qui ont été suivis par le JTWC
Détails saison 2002-2003
Nom
Date
Pression
minimum
en hPa
Vent sur
1 minute
en km/h
03 - 05 décembre
997
65
Dépression tropicale modérée
25 décembre - 01 janvier
879
288
Cyclone tropical
11 - 15 janvier
933
204
Cyclone tropical
24 janvier - 01 février
916
232
Cyclone tropical
26 - 27 janvier
996
65
Dépression tropicale modérée
05 - 11 février
910
241
Cyclone tropical
04 - 15 mars
910
241
Cyclone tropical
10 - 14 mars
933
204
Cyclone tropical
14 - 15 avril
991
83
Dépression tropicale modérée
05 -08 juin
954
167
Cyclone tropical
04 - 05 juin
997
65
Dépression tropical modérée






Résume détaillé de la saison 2002-2003

L'annonce par l'OMM dès mars 2002 d'un phénomène El Nino faible à modéré avait conduit Météo France à prévoir une saison cyclonique 2002-2003 plus active
que la précédente :
- de fait avec 11 systèmes baptisés dont 7 ayant atteint le stade de cyclone tropical contre respectivement 7 et 2 pour la saison 2001-2002
- s
euls 4 systèmes ont concernées la Nouvelle Calédonie dont 4 cyclones et aucune dépression tropicale

La moyenne sur ces 29 dernières années se situe à 9,17 phénomènes cycloniques par avec 4,03 cyclones par an et 2,27 dépressions tropicales fortes par an et
2,86 dépressions tropicales modérées par an pour le bassin Pacifique Sud-ouest

La moyenne sur ces 29 dernières années se situe à 3,4 phénomènes cycloniques par an dont 1,5 cyclone pour la Calédonie
Pour le bassin, si le nombre de phénomènes correspond à la normale, il n'y a pas eu de dépression tropicale forte,
mais uniquement des dépressions tropicales modérées et des cyclones
Le nombre de cyclone est important et nettement supérieur à la normale
Ce qui est également remarquable, c'est que pratiquement tous les cyclones ont atteint de fortes intensités

De plus, l'année 2003 sur le Pacifique Sud-Ouest restera marquée par le cyclone Zoé, qui est
le plus fort cyclone observé sur ce bassin

Pour la zone Nouvelle-Calédonie, c'est également une saison marquante à plus d'un titre :
- le nombre élevé de cyclones par rapport à la normale, le passage de Zoé dans la zone d'alerte, sans toutefois menacer directement le territoire
- le passage dévastateur d'Erica qui restera gravé dans les mémoires
- et l'arrivée très tardive de Gina au mois de juin, à proximité du nord de la Grande Terre, sans toutefois provoquer de dégâts

Répartition temporelle des phénomènes :
L'activité cyclonique débute sur le Pacifique Sud-Ouest le 3 décembre avec la dépression tropicale modérée Yolande
C'est une date normale car 50 % des saisons débutent avant le 8 décembre
Sur la zone Nouvelle-Calédonie, elle débute le 25 décembre avec Zoé. C'est également une date normale puisque 50 % des saisons débutent après le 21 décembre
En revanche, la fin de la saison est exceptionnellement tardive puisqu'elle finit avec Gina le 8 juin
En effet, 75% des saisons sont finies au 12 mai sur le bassin et le 22 avril sur la zone Nouvelle-Calédonie
En dehors des deux phénomènes exceptionnels du mois de juin, les phénomènes se répartissent normalement dans la saison
avec une concentration de l'activité sur les mois de janvier, février et mars

Répartition spatiale
:
Cette saison fut marquée par un phénomène "El Niño" d'intensité moyenne, avec un retour progressif à des conditions neutres en fin de saison
Une majorité de phénomènes se sont formés dans la zone des Fidji et Tonga autour du 180°, ce qui est souvent observé en année El Niño
Alors que l'on pouvait attendre une activité plus marquée sur l'extrême est de la zone, un seul phénomène a intéressé cette région, Dovi, qui s'est formé vers le 160° Ouest

Description des systèmes :
La saison débute début décembre avec Yolande qui n'a atteint que la stade de tempête tropicale et n'a provoqué aucun dommage
En revanche le cyclone Zoe est l'évenement du mois de décembre :
- il va rapidement devenir l'un des plus violents cyclones tropicaux depuis l'ère satellitaire
- entre le 26 et 28 décembre la pression au centre de Zoe chute de près de 100 hectopascal pour atteindre 890 hPa avec des vents moyens maximum de 155 noeuds (288 km/h)
- c'est à ce moment qu'il aborde les îles de Tikopia et d'Anuta (Salomon) provoquant des dégats considérables
Quelques jours après apparait un système qui va devenir le cyclone tropical Ami et passer à l'ouest de Wallis et Futuna et sur les îles Fidji causant la mort de 15 personnes et d'énormes dégats matériels Concernant le cyclone tropical Béni qui apparait le 19 janvier au nord de Tikopia sa trajectoire passera entre les Vanuatu et la Nouvelle Calédonie
avec des vents moyens maximum de 110 noeuds
Cilla dépression tropicale modérée native du mois de janvier elle aussi traverse Fidji avec des vents inférieurs à 34 noeuds et disparait le 30 janvier
Le mois de février abrite l'un des plus intenses phénomènes enregistrés ces dernières années à l'est de la ligne de changement de date :
il s'agit du cyclone tropical Dovi avec des vents de 130 noeuds
Compte tenue de sa trajectoire maritime il n'a causé aucun dégat
A l'instar de Dovi Esata cyclone tropical de mars a suivi un trajet océanique
Quelques jours avant Esata la particularité de ce mois de mars fut Erica premier et dernier phénomène de la saison né dans la zone de responsabilité de Brisbane
Ce cyclone en provenance du continent australien atteint son paroxysme un peu avant d'aborder les côtes calédoniennes (115 noeuds = 213 km/h) :
- il dépasse par son intensité Colleen qui avait provoqué des rafales de 86 noeuds en 1969 à Nouméa et Harry en février 1989 avec ses 100 noeuds en rafales sur Koumac
- le cyclone Erica dévasta la Nouvelle Calédonie faisant 2 morts des centaines de bléssés et des dommages matériels considérables
Avril est peu actif avec Fili
Avec une fin avril et un mois de mai sans activité sur le bassin on aurait pu penser à une fin de saison précoce, c'était sans compter sur Gina rare cyclone tropical de juin
Conjointement à Gina, plus à l'ouest en Papouasie Nouvelle guinée Epi succède à Upia (mai 2002)

L'épisode El Nino 2002-2003 étant bel et bien fini et les conditions atmosphériques et océonographiques étant proche de la moyennne
on peut penser que le retour d'un El Nino est fort impropable
En revanche rien ne permet de prédire une période La Nina
(renforcement de l'anticylone de Pâques, extension des eaux froides équatoriales vers l'ouest et saison cyclonique peu active, limitée à l'ouest du bassin)