Encyclopédie cyclonique : consignes & alertes
  Généralités Globe Hémisphère Nord Hémisphère Sud Météorologie Glossaire Conversion

Les consignes et alertes cycloniques

Face aux risques cycloniques des mesures et précautions
sont à prendre dès avant le début de la saison mais aussi lors du passage d'un système cyclonique
Si les gouvernements ont mis des systèmes d'alertes en place afin de prévenir la population de l'arrivée d'un cyclone ou d'un ouragan
vous devez de votre côté vous préparer et anticiper les conditions extrèmes de ces phénomènes


Sur le site Cyclonextrème les sigles suivants (qui ne sont pas les sigles officiels comme vous pourrez le constater ci dessous) correspondent à

Alertes cycloniques
Alerte Cyclone, ouragan ou typhon
Alerte Tempête tropicale
Alerte Dépression tropicale
Système à suivre pour le pays
Aucune menace cyclonique


1° Avant le début de la saison cyclonique

En prenant des mesures simples dès aujourd’hui, vous et votre famille pouvez vous préparer aux situations d’urgence
Assurez-vous que tous les membres de votre famille et vous-même soyez informés des risques cycloniques
Etablissez et coordonnez un plan d’urgence
Rassemblez les articles, le matériel et les provisions nécessaires en cas d’évacuation
Faites en sorte que tous les membres de votre famille soient conscients des dangers auxquels ils font face
Ayez les bons réflexes et exercez-vous afin que vous et votre famille puissiez contrôler la situation en cas d’urgence

CHECKLIST
PLAN D’URGENCE
 
Établissez et mettez à l’essai un plan d’urgence en incluant tous les membres de votre famille
 

Exercez-vous en vue d’une évacuation en utilisant tous les itinéraires possible à partir de votre domicile et de votre quartier
Prenez connaissance des consignes générales de la Sécurité Civile et assurez-vous que vous et votre entourage connaissez
les consignes de sécurité
Vérifiez que vos vaccinations contre le tétanos et la polio sont à jour

Précisez les consignes à suivre immédiatement après l’alerte
Prévoyez également un plan de communication pour pouvoir contacter tous les membres de votre famille où qu’ils soient en cas d’urgence
Décidez ensemble d’un lieu de rencontre où vous et votre famille puissiez vous retrouver après un sinistre


CHECKLIST HABITATION
 
Votre maison doit être une protection la plus sûre possible
 

Vérifiez que l’assurance à laquelle vous souscrivez offre une couverture suffisante (habitation, vie et santé)
Si vous êtes locataire, une assurance multirisque habitation couvrira les dommages de votre mobilier et de vos objets de valeur
Si vous êtes propriétaire, assurez-vous que la couverture d’assurance de votre habitation et de vos biens est adaptée à vos besoins
– les inondations et les dommages dus à des vents violents ne sont pas couverts dans le cadre d’une assurance propriétaire de base
Vérifiez la solidité de votre habitation, de votre pergola et de son toit
Consolidez la fixation de vos antennes de télévision
Prévoyez la protection de vos baies vitrées par des panneaux de bois amovibles
Toutes vos toitures en tôles ondulées doivent être vérifiées et solidement fixées
6 ° Débarrassez-vous des objets qui pourraient s'envoler et blesser lors de vents violents
Elaguez les arbres proches de votre maison.
Nettoyez les ravines proches de la maison (pour une bonne évacuation des pluies)
Nettoyer vos goutières et débouchez si nécessaires les tuyaux d'évacuation d'eau
10° Si vous habitez près de la mer à basse altitude, repérez un site élevé et d'accès facile en cas d'avis de marée de tempête


CHECKLIST
KIT SURVIE
Il est important que chaque membre de votre famille ait préparé un kit de survie contenant les articles nécessaires en cas d’évacuation

Choisissez un sac (ou des sacs) à la fois solide, léger et pratique, tel un sac à dos, pour contenir tous les articles recommandés
Le kit de survie doit être prêt à tout moment et entreposé dans un endroit accessible
Liste des articles recommandés :
- les copies des documents importants placés dans un contenant étanche et facile à transporter
(extraits de naissance, contrats d’assurance, testaments, pièces d’identité avec photos, etc.)
- le double de vos clés de votre domicile et de votre véhicule
- les copies de vos cartes de crédit et de retrait ainsi que de l’argent liquide
- des bouteilles d’eau et des aliments non périssables, tels des barres énergétiques ou aliments déshydratés
- un ouvre boite et un couteau suisse
- une lampe de poche ou lampe à pétrole, des bougies et allumettes, briquets
- une radio AM/FM à pile et des piles neuves de rechange
- un système de cuisson autonome
- la liste des médicaments qui vous ont été prescrits ainsi qu’aux membres devotre famille et leur posologie, ou les copies de toutes les prescriptions
ainsi que les noms des médecins et leurs numéros de téléphone
- une trousse de premiers soins (pansements, alcool à 70 ou 90°, mercryl, coton hydrophile, compresses, sparadrap) ou de premiers secours
- des vêtements de pluies légers et des couvertures de survie en Mylar
- les coordonnées des personnes à contacter et les informations concernant le lieu de rencontre pour tous les membres de votre famille
ainsi qu’une carte de la région


CHECKLIST
KIT D'URGENCE
Stockez chez vous une quantité suffisante d’articles, de matériel et de provisions afin de pouvoir survivre au moins pendant 3 jours

Placez-les dans un contenant ou un placard facilement accessible
Liste des articles recommandés :
- quatre (4) litres environ d’eau potable par personne et par jour
- des aliments non périssables comme des conserves prêtes à consommeret un ouvre-boîte manuel
- une trousse de premiers soins
- une lampe de poche
- une radio AM/FM à pile et des piles neuves de rechange
- un sifflet
- des pilules d’iode ou environ un litre de javel non parfumé à usage domestique pour purifier l’eau
(à utiliser UNIQUEMENT dans le cas où les services de santé le recommandent) et une pipette (pour pouvoir ajouter la javel à l’eau)
- un téléphone portable
Stockez en un lieu défini et accessible les équipements et outils susceptibles d'être utilisés après un cyclone :
hache, scie, clous, marteaux, bâches, contre-plaqués, bidons plastique de type jerrycan, serpillières, seaux, ...ainsi que de l'eau de javel


Ces chek lists sont une base, à vous de les compléter si le besoin s'en fait ressentir
Le plus important est de v
érifier le contenu du kit de survie et du kit d’urgence au moins deux fois par an
Remplacez les articles périmés si nécessaire et mettez également à jour le plan et la liste des personnes à contacter



2° A l'approche d'un système cyclonique

Ecoutez les informations radio et télé
Prendre connaissance des derniers bulletins météorologiques
Consolidez votre habitation :
-
vérifiez portes et fenêtres : les portes et fenêtres par des panneaux en bois cloués
s'il n'y a pas de volets ; renforcez, en les attachant, les crochets et crémones
- protégez les baies vitrées à l'aide de feuilles de contre-plaqué
(plus de 5 mm d'épaisseur) placées à l'extérieur
A défaut, placez sur les deux faces, en diagonale et en médiane,
des bandes de papier adhésif de grande largeur qui éviteront
les projections de bris de verre
en cas d'impact avec des objets emportés par le vent.
- démontez les antennes de télévision, voire de radio extérieures
Rentrez les objets risquant d'être emportés par le vent :
meubles de jardin, poubelles, écriteaux, jouets, outils de jardinage,
tôles ondulées mal fixées ...
Tous ces objets peuvent devenir de dangereux projectiles

Débranchez le système de remplissage de la citerne d'eau pluviale
et protégez le réservoir le cas échéant
Préparez et/ou revérifier vos kits de survie et d'urgence
(tous dans des sacs étanches)
Enfermez les animaux domestiques.
Remplissez le réservoir des véhicules et mettez les à l'abri
Pêcheurs et plaisanciers,
vérifiez si votre bateau est en sûreté et consolidez les amarres
SI VOUS DEVEZ EVACUER
Selon les forces des vents ou les marées prévues, les autorités seront amenées à procéder à des évacuations pour vous protéger de risques éventuels
Conformez-vous aux indications des services officiels de la Sécurité Civile, de la Police ou de la Gendarmerie
N'écoutez pas les rumeurs mais les annonces officielles
Verrouillez votre maison, coupez l'eau, le gaz et l'électricité
Emportez votre "nécessaire d'évacuation"
Portez des chaussures fermées (pas des claquettes), et des vêtements qui vous protégerons des coupures dues aux débris


3° Quand le cyclone frappe

Ecoutez les informations radio et télé
Pour prendre connaissance de l'évolution du phénomène
Ne sortez pas, restez à l'abri, loin des fenêtres, dans la pièce la plus sûre
Si vous êtes en voiture, arrêtez-vous loin des arbres,
des lignes électriques et des creeks
Débranchez tous les appareils électriques, coupez le courant au compteur
Evitez les appels téléphoniques
Si la maison commence à se briser,
Protégez-vous avec des matelas, couvertures ou tapis
Accrochez-vous à des points solides comme les conduites d'eau
ou abritez-vous sous une table solide ou un lit
Méfiez vous du calme au passage de l'oeil
Le cyclone n'est pas fini, après ce répit,
les vents violents soufflant d'une direction opposée vont reprendre


4° Après le passage du cyclone

Restez à l'écoute de la radio pour tous les avis et communiqués officiels
Ne sortez que si vous avez été officiellement prévenu que le cyclone est passé, ne passez pas outre les avertissements
Ne vous approchez pas des fils tombés à terre,
des bâtiments et des arbres endommagés ni des cours d'eau en crues
Facilitez l'accès des secours
Procédez à une reconnaissance des environs immédiats de votre domicile
Signalez le cas échéant les blessés ou victimes éventuelles
parmi vos proches et voisins aux services de secours
(police, gendarmerie, sapeurs-pompiers, ...)
Aidez les équipes d'intervention au dégagement des itinéraires
et des voies de circulation
Rassemblez en un seul lieu
les éventuels animaux morts (chiens, chats, cheptel, volaille, ...)
afin que les services concernés procèdent à l'évacuation
et au traitement des carcasses
Sur le plan alimentaire
Ne consommez jamais l'eau de la citerne, ni l'eau du réseau de distribution, des informations à ce sujet seront diffusées par la radio et la télévision
En attendant, utilisez l'eau minérale potable mise en réserve
En cas d'urgence, si vous ne disposez pas d'eau potable en bouteille, deux solutions vous sont offertes :
- faire bouillir l'eau pendant 10 minutes puis la " battre " pour la réoxygéner
- ajouter 3 gouttes d'eau de javel reconstituée par litre d'eau que vous aurez filtrée au préalable, agiter et laisser reposer au moins 30 minutes.
En cas de coupure prolongée d'énergie électrique, ne consommez pas les aliments restés trop longtemps au réfrigérateur ou congélateur
SI VOUS AVEZ ETE EVACUE(S)
Ne rentrez chez vous que sur l'avis des autorités compétentes. Utilisez les routes recommandées, restez calme. Evitez les déplacements


5° Les phases d'alerte en cas de cyclone suivant la région pour les départements d'outre mer

Différentes sortes d'alertes ou de vigilences existent pour les différents DOM-TOM-POM :
la Nouvelle Calédonie, La Réunion, les Antilles et la Polynésie Française

A la suite de ce tableau vous avez le détail de ces alertes pour chaque DOM-TOM-POM
NOUVELLE CALEDONIE
En effet, au vu des informations météorologiques, le Haut Commissaire sur avis de Météo France peut décider de placer
tout ou partie du territoire en pré-alerte, alerte 1, alerte 2 et phase de sauvergarde
Guide cyclonique
MF
Calédonie
LA REUNION
& MAYOTTE
En présence d'une menace cyclonique et dans le cadre d'un plan opérationnel dit "plan de secours spécialisé CYCLONE",
le préfet, sur avis du directeur interrégional de Météo-France pour La Réunion,
peut être amené à déclencher,
afin d'avertir en temps utile la population du danger différentes phases d'alerte :
- pré alerte cyclonique, alerte orange, alerte rouge puis phase de sauvegarde -
Guide cyclonique
MF
Réunion
LES ANTILLES
Sous l'égide de l’Organisation Mondiale de la Météorologie (OMM) et afin de protéger les populations,
notamment dans les pays les moins bien équipés, les régions mondiales soumises aux cyclones tropicaux se sont regroupées
afin de mettre en place des systèmes d'alerte
Depuis 2006, la procédure de vigilence météorologique est en vigueur, aussi bien pour les risques météorologiques classiques
(fortes pluies, mer forte, etc ....) que pour les dangers dus aux cyclones.
Les différentes phases de vigilence en cas de phénomène cyclonique sont :
vigilences Jaune, Orange, Rouge, Violette, Grise et Verte

Guide cyclonique
MF
Antilles

LA POLYNESIE FRANCAISE
Lorsqu'un cyclone ou une dépression tropicale risque d'intéresser la Polynésie, Météo France, qui est de toute façon
en état de veille permanente, émet un bulletin spécial à l'attention des autorités de l'Etat
Celles-ci décident alors du niveau d'alerte pour la population et des mesures à prendre en terme de protection civile

L'alerte cyclonique décrétée par le Haut-Commissariat compte cinq niveaux qui correspondent respectivement à :
mise en garde cyclonique (jaune), pré-alerte cyclonique (orange),
alerte cyclonique (rouge), phase de sauvegarde (violet)
Guide cyclonique
MF
Polynésie

NOUVELLE CALEDONIE

En effet, au vu des informations météorologiques, le Haut Commissaire sur avis de Météo France peut décider de placer tout ou partie du territoire en :

- PRE-ALERTE : un phénomène est entré ou se forme dans notre zone d'observation
- suivez les prévisions météo, les bulletins d'information et les consignes de la Sécurité Civile.

- ALERTE 1 : un phénomène prévu dans moins de 18 heures - rentrez vous mettre à l'abri.

- ALERTE 2
: phénomène prévu dans moins de 6 heures - restez à l'abri de votre habitation, ne circulez pas

- PHASE DE SAUVEGARDE : phénomène s'éloignant mais des dangers persistent - les secours s'activent, les services réparent, évitez les déplacements.

LA REUNION & MAYOTTE

En présence d'une menace cyclonique et dans le cadre d'un plan opérationnel dit "plan de secours spécialisé CYCLONE",
le préfet, sur avis du directeur interrégional de Météo-France pour La Réunion,
peut être amené à déclencher différentes phases d'alerte afin d'avertir en temps utile la population du danger

La population est largement informée par les médias et par les répondeurs téléphoniques de Météo-France
En plus des prévisions quotidiennes classiques, lorsqu'une perturbation tropicale évolue dans la zone de responsabilité du Centre des Cyclones Tropicaux de La Réunion,
un numéro audiotel permet au public d'accéder à une information réactualisée toutes les six heures comprenant la position, l'intensité et le déplacement du phénomène
Cette information est réactualisée toutes les trois heures en cas d'alerte sur le département

3 phases d'alerte :
- la pré alerte cyclonique : Plus de 24 h avant : Mise en garde contre le risque cyclonique
Un cyclone ou une tempète tropicale a été observée dans la zone de l'île et peut constituer une menace pour la Réunion dans les jours à venir,
sans qu'un délai puisse être indiqué(il faut dire qu'on ne peut pas prévoir la trajectoire d'un cyclone)
Toutes les activités de la vie de tous les jours continuent normalement mais toutes les mesures préventives doivent être prises par les particuliers,
les sorties en mer et les longues randonnées sont à déconseiller
- l'alerte orange : Dans les 24 h : Le danger se rapproche et est à prévoir pour les 24 heures à venir
On ferme les écoles mais l'activité économique poursuit son court. Il est recommandé d'écouter régulièrement la radio et de préparer le calfeutrement des maisons
- l'alerte rouge : Dans les 3 heures : Danger cyclonique imminent
Le cyclone affectera l'île ou sa périphérie immédiate dans les heures qui viennent
Ce passage en alerte rouge est annoncé avec un préavis de trois heures.Tous les services publics et les entreprises doivent fermer leurs portes
Chacun
doit rester chez soi avec interdiction de circuler ou de sortir. Il est déconseillé d'utiliser le téléphone qui peut servir pour d'éventuels secours
Il est préférable de se tenir informé par la radio
-
la phase de sauvegarde : Après le cyclone : tous les établissements scolaires restent fermés mais l'activité économique de l'île peut reprendre

À tout moment, si le danger cyclonique est écarté, le préfet peut prononcer la fin de la menace cyclonique qui permet à la population de relâcher sa vigilance
Il y a néanmoins des dangers à éviter après le passage d'un cyclone



LES ANTILLES

Sous l'égide de l’Organisation Mondiale de la Météorologie (OMM) et afin de protéger les populations, notamment dans les pays les moins bien équipés,
les régions mondiales soumises aux cyclones tropicaux se sont regroupées afin de mettre en place des systèmes d'alerte.
Depuis 2006, la procédure de VIGILANCE METEOROLOGIQUE est en vigueur, aussi bien pour les risques météorologiques classiques (fortes pluies, mer forte, etc ....)
que pour les dangers dus aux cyclones


Les différentes phases d'alerte en cas de phénomène cyclonique :

ALERTE JAUNE
: Vigilance cyclonique "Soyez attentifs !"
Une perturbation de type cyclonique (tempête tropicale ou ouragan) peut représenter une menace pour le territoire,
à échéance encore lointaine ou imprécise, ou à échéance plus rapprochée mais avec effets limités (impact modéré) attendus sur le territoire

- Se tenir informé de l'évolution auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.
- Vérifier (ou compléter le cas échéant) l'état des réserves en eau potable (nombreuses bouteilles d'eau minérale) et alimentaires (en aliments secs et conserves, etc.),
et notamment pour les bébés et les personnes affaiblies
Penser que si un cyclone dévaste le territoire, il n'y aura plus d'électricité durant de nombreux jours, et donc plus de réfrigérateurs, congélateurs, etc ...
- Vérifier l'état des piles et batteries, notamment pour les radios (pour écouter les communiqués des autorités, les bulletins météorologiques, ...)
- Ne pas prendre la mer sans obligation particulière.
- Eviter d'entreprendre des randonnées en montagne ou près des cours d'eau, zones à risques dès la survenance de mauvais temps ...

ALERTE ORANGE : Pré-alerte "Risque que le système cyclonique passe à moins de 100 km de nos côtes"
Un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger possible avec impact fort attendu à échéance encore un peu éloignée
et donc avec encore une légère imprécision, ou un danger très probable à échéance rapprochée mais avec effets limités (impact modéré) attendus sur le territoire

- Se tenir informé en continu de l'évolution de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc...
- Préparer l'habitation (penser à ranger tout ce qui peut devenir des projectiles lorsque le vent soufflera), commencer à consolider portes et fenêtres
(volets, contre-plaqués, rubans scotch sur les parties vitrées), mettre hors d'eau (si lieu à risque d'inondation) les objets, mobiliers sensibles ...
- Vérifier une nouvelle fois (ou compléter le cas échéant pour tenir plusieurs jours en mode "survie") l'état des réserves en eau potable (nombreuses bouteilles d'eau minérale)
et alimentaires(en aliments secs et conserves, pour les bébés, etc...
Attention aux denrées contenues dans les congélateurs, l'électricité risquant d'être coupée longuement
- Vérifier l'état des piles et batteries, notamment pour les radios (pour écouter les communiqués des autorités, les bulletins météorologiques, ...)
Pensez à effectuer le plein de carburant pour vos véhicules,
à protéger vos documents personnels (papiers), et de se munir d'argent liquide (distributeurs risquent ensuite d'être inopérants, les achats par carte bancaire difficiles ...)
- Ne prendre la mer sous aucun prétexte et protéger ses embarcations nautiques
- Eviter toute sortie non impérative

ALERTE ROUGE : Alerte "Protégez-vous !"
Un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger très probable à échéance rapprochée avec effets limités
(impact modéré ou assez fort), ou à échéance un peu plus éloignée mais avec effets intenses (cyclone majeur) attendus sur le territoire

- Rester à l'écoute de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc...
- Rejoindre son habitation au plus vite (ou les abris dûment signalés par les mairies) et finir de la protéger (au niveau des ouvertures)
Penser à démonter les antennes extérieures et paraboles
- Retirer ou arrimer les objets à l'extérieur, de manière à éviter qu'ils ne deviennent des projectiles dangereux
- Rentrer les animaux
- Préparer la pièce la plus sûre pour accueillir l'ensemble de la famille si nécessaire ; répartir les moyens d'éclairage de secours (bougies, piles torches, ...)
- D'une manière générale, éviter tout déplacement et faciliter le travail des équipes des mairies ...

ALERTE VIOLET: Alerte "Confinez-vous, ne sortez pas !"
Un cyclone tropical intense (ouragan majeur) représente un danger imminent pour partie ou totalité du territoire,
ses effets attendus étant très importants

- Rester à l'écoute de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc...
- Rester calme (pas de panique) et à l'abri ; consolider, si besoin est, les portes à l'intérieur de l'habitation ; s'éloigner des ouvertures (se confiner dans la pièce la plus sûre)
- Ne pas utiliser le téléphone, sauf nécessité absolue
- Une période de calme météo relatif peut survenir juste après des conditions très violentes : ne pas sortir, car il s'agit probablement du passage de l'oeil de l'ouragan,
suivi de très près par de nouvelles conditions sévères et intenses
- Attendre les consignes des autorités avant de se déplacer
- D'une manière générale, ne pas sortir et ne circuler sous aucun prétexte (en raison du danger extrême, et puis aussi sous peine de poursuites pénales) ...

VIGILANCE GRISE : Levée de l'alerte "Restez prudents !"
Un cyclone tropical a traversé le territoire, avec des dégâts. Même si les conditions météorologiques sont en cours d'amélioration, subsiste un danger
(inondations, coulées de boue, fils électriques à terre, routes coupées, ...)

Les équipes de déblaiment et de secours doivent pouvoir commencer à travailler sans être gênées dans leur déplacement et leurs activités
- Continuer d'être à l'écoute des communiqués de la préfecture, des médias, de la situation météo, etc. Attendre de manière générale les consignes des autorités
- Eviter de sortir, ne pas gêner les équipes de secours et déblaiement ; mais s'éloigner des points bas et cours d'eau dangereux, sans avoir à traverser les gués,
ravines et fossés submergés
- Déblayer si besoin est votre habitation, mais sans toucher aux fils tombés à terre..
- Assister ses voisins si besoin, prévenir les secours le cas échéant
- Eviter l'utilisation des téléphones sauf nécessité absolue (encombrement des réseaux, équipes de secours prioritaires, ...)
- N'utiliser votre véhicule qu'en cas d'impérieuse nécessité, et dans ce cas, conduire avec la plus extrême prudence..
- Vérifier la qualité de l'eau avant de la consommer ...

VIGILANCE VERTE
: "Plus de dangers particuliers ou dangers s'éloignant !"
Les dangers inhérents au passage d'un cyclone tropical s'éloignent définitivement, que le cyclone ait intéressé ou pas le territoire
Cela correspond aux fins d'alerte cyclonique
...
- Si cette phase est annoncée à la suite d'un passage de cyclone ayant provoqué des dégâts, rester suffisamment prudent, le territoire n'ayant probablement pas retrouvé
encore l'intégrité de son fonctionnement, certains réseaux (routes, eau, électricité) pouvant être encore coupés momentanément, les rivières ou fossés encore encombrés ...
Il se peut qu'en cours de "montée en puissance" des phases de cette procédure, la perturbation régresse ou s’éloigne sans avoir causé de dommages,
les autorités préfectorales peuvent alors à tous moments décider de diminuer les niveaux d'alerte de manière progressive

Remarques sur le Plan Spécialisé en Guadeloupe

La Guadeloupe étant un archipel étendu, contrairement à la Martinique, il est souvent nécessaire de distinguer les 2 régions principales, distantes de plus de 200 km l'une de l'autre
En effet, un cyclone peut menacer ou intéresser une région sans affecter l'autre, ou pas au même moment
Ainsi, lors d'une menace cyclonique venant de l'Est, cas le plus fréquent, les îles de St-Barthélémy et St-Martin ne sont intéressés que 6 à 10 heures après la Guadeloupe,
puisque ces îles sont situées au nord-ouest. Pour d'autres cyclones circulant plus au nord, ils peuvent ne pas menacer la Guadeloupe continentale,
mais passer à proximité immédiate de ces îles du nord de l'archipel
Aussi distingue-t-on ces 2 entités géographiques et pourra-t-on préciser :
- PRE-ALERTE ou ALERTE Guadeloupe et îles proches (c'est-à-dire Désirade, Marie-Galante, Saintes)
- PRE-ALERTE ou ALERTE Iles du Nord (c'est-à-dire celles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin)
Il est même arrivé dans le passé (KLAUS 90 par exemple), que la trajectoire particulière d'un cyclone amène à limiter l'Alerte à une partie seulement de la Guadeloupe
et de ses proches dépendances (La Désirade seulement en 90)
Nota : Depuis 1998, on a abandonné les anciennes distinctions A et B, qui amenaient parfois une ambiguité ou une mauvaise compréhension de la population,
les alertes étant dès lors bien spécifiées
Il faut savoir qu'on utilisait naguère la lettre A pour la zone Guadeloupe et îles proches, et la lettre B pour la zone de Saint-Barthélemy et Saint-Martin

LA POLYNESIE FRANCAISE

Chaque année, en saison chaude, de novembre à avril, la Polynésie française peut être soumise à des phénomènes cycloniques pouvant menacer gravement
la sécurité des biens et des personnes
Lorsqu'un cyclone ou une dépression tropicale risque d'intéresser la Polynésie française, Météo France, qui est de toute façon en état de veille permanente,
émet un bulletin spécial à l'attention des autorités de l'Etat
Celles-ci décident alors du niveau d'alerte pour la population et des mesures à prendre en terme de protection civile


L'alerte cyclonique décrétée par le Haut-Commissariat compte cinq niveaux qui correspondent respectivement à :
veille : absence de menace pour la Polynésie Française dans les prochaines 72h pour les zones concernées
mise en garde cyclonique (jaune) : menace dans les prochaines 72h
pré-alerte cyclonique (orange) : Danger dans un délai inférieur à 48h.
alerte cyclonique (rouge) : le danger devient imminent dans les 12h à 18h
phase de sauvegarde (violet)
: des dangers indirects subsisten
t

Dès lors qu'un niveau de risque est décidé sur un archipel de la Polynésie française, les différents services de l'Etat,si que les mairies et les subdivisions administratives territoriales,
entrent dans une gestion de crise cyclonique
Cette situation dure jusqu'à ce que Météo France informe le PC de crise que tout danger est écarté, et qu'un communiqué diffusé par les médias annoncent la fin d'alerte




6° Autres sites proposant des consignes cycloniques en anglais ou en espagnol

By FEMA
 
By NHC