Info cyclonique : lien entre la mer et un cyclone
  Généralités Globe Hémisphère Nord Hémisphère Sud Météorologie Glossaire Conversion

Lien entre l'intensité d'un système tropical et la hauteur de la surface de la mer

Article de la Nasa du 2 mars 2009

Un nombre récent d'études a montré que les mesures effectuées par les satellites de la hauteur de la surface de la mer, qui montrent où et combien de chaleur
sont stockés dans l'océan, sont utiles dans la prédiction afin de savoir si un ouragan s'intensifiera lors de son passge sur ces eaux

En comparant six systèmes tropicaux il a été démontré que la chaleur contenue dans l'océan, qui permet le développement des ouragans, est plus clairement indiqué
par les mesures de la hauteur de la surface de la mer que par la température de la surface elle même

Article de la NASA du 26 février 2009

Des conditions pré-existantes dans le bassin Océan Indien Nord expliquent l'intensification soudaine l'année dernière du cyclone tropical Nargis
juste avant son atterrissage dévastateur à Burma selon une nouvelle étude de la NASA

Ce cyclone devint le pire désastre naturel pour Burma et l'un des cyclones le plus meutrier de l'histoire
Les scientifiques de l'Université de Taiwain et ceux la NASA's Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Californie, ont utilisé des données de satellites, des mesures de la température
et de la profondeur de l'océan et un modèle pour analyser les conditions de l'océan présentes lors de la catastrophe
Nargis s'est intensifié d'une tempête de catégorie 1 à un monstre de catégorie 4 (échelle de Saffir Simpson) durant les 24 heures précédant son atterrissage le 2 mai 2008
Les chercheurs ont trouvé dans les conditions de l'océan, que Nargis a rencontré, la recette parfaite pour créer un désastre
En effet Nargis est passé sur un océan chaud pré-exisitant dans la Baie du Bengale où les eaux de surface chaude de l'océan s'étendent plus profondémment
que la normale de 73 jusqu'à 101 mètres
Cette épaisseur anormale de la couche chaude de l'océan s'est formé un mois plus tôt gardant plus profonde les eaux froides, accroissant ainsi de 300 % l'énergie disponible
pour Nargis
Combinée avec d'autres conditions atmosphériques favorables au renforcement du système cette caractéristique d'un océan chaud a permis à Nargis d'atteindre
la vitesse de 115 knots (213 km/h)lors de son atterrissage
L'intensification rapide de Nargis s'est produit principalement sur des régions d'océan chaude où la température de la surface de la mer était comprise entre 30°C & 30.2 °C
et les hauteurs de la surface de l'eau étaient comprises entre 6 à 20 centimètres au dessus de la normale
Les caractéristiques de l'océan chaud dans le golfe du Mexique ont également contribué à l'intensification rapide des ouragans Rita et Katrina en 2005
Cette recherche démontre le bénéfice potentiel d'utilisation des données altimètres pour les prévisions du temps et pour les prédictions d'intensité des systèmes tropicaux