Info cyclonique : les variations d'intensité
  Généralités Globe Hémisphère Nord Hémisphère Sud Météorologie Glossaire Conversion

Les variations d'intensité au sein d'un système cyclonique

Quelques principes concernant les variations d'intensités :

- un cyclone de très grande taille résiste un peu mieux à un environnement hostile qu'un cyclone nain (ou midget) de 150 km de diamètre


- plus le cissaillement des vents -wind shear - (voir carte CIMSS) est élevé (20 knots et plus) plus l'affaiblissement est rapide
C'est valable pour tous les systèmes (même les super typhons du Pacifique ouest)

- la température de l'océan, quand toutes les autres conditions sont réunies ou au top, peut fixer l'intensité maximale potentielle
On sait par empirisme qu'on aura jamais un super typhon avec des vents de 140 knots sur un océan dont la température de surface est à 26°C même jusqu'à 80 mètres de profondeur
Sur ce type de profil quand les conditions thermodynamiques dans la troposphère sont parfaites on peut avoir 100 knots

Par contre avec une température de 30°C en surface et 26°C à plus de 100m le contenu thermique de l'océan est alors extrèmement riche
et peut permettre une intensification explosive


- il y a souvent tellement de contraintes que seulement 20% des systèmes atteignent leur intensité potentielle maximum
(voir carte IGES relation intensité - température mer)
Ainsi un cyclone même à 115 knots qui évolue sur une épaisse couche océanique à 29°C est très loin de son intensité maximale potentielle
Cela veut dire qu'il manque un peu de divergence ou d'humidité ou que le cissaillement des vents est trop important


- une interaction avec les côtes modifie l'intensité d'un système cyclonique et affaiblit en général celui-ci
cependant si la côte ou terre abordée est plate et non rugueuse (non dépensière en énergie) elle n'aura alors pas ou peu d'incidence sur l'intensité du système
qui pourra alors "poursuivre" loin à l'intérieur des terres
de même si le système est très petit (une petite masse centrale) l'énergie n'a pas besoin de venir loin pour intensifier le système et donc il pourra se rapprocher des côtes
sans s'affaiblir
de plus si le système est très intense avant son arrivée sur terre l'inertie est telle qu'il atterrira en général au même stade qu'il avait avant d'aborder les côtes

Pour plus d'informations sur les conditions de formation et d'intensification d'un système cyclonique