Depuis 2003...
Bassin Océan Indien Sud-Ouest
Réunion
Maurice
Mayotte
Madagascar
Rodrigues
Seychelles
Comores
Mozambique

Le cyclone tropical JENNY

Jenny, cyclone éclair : en 2 heures le 28 février 1962, Jenny frappe l'île. Personne n'a vu le météore venir et nul n'a pu prévenir de sa violence
Cela fait quatorze ans que l’île de la Réunion n’a pas été confrontée à un grand cyclone
Le plus violent remonte à 1948. Mais ce 25 février 1962 la clémence du ciel est sur le point de prendre fin

Jenny vient de prendre naissance au sud de Diego Garcia. Il lui faudra trois jours pour être à proximité des côtes réunionnaises. Personne dans l’île ne le voit venir
Maurice est plus prévoyant. L’île sœur est en alerte maximale dans la nuit du 27 au 28 février. À la Réunion, le bulletin d’alerte diffusé sur les ondes de la RTF arrive trop tard
Beaucoup de personnes sont déjà sur leur lieu de travail, et des barques de pêcheurs sont sorties en mer. Jenny fonce sur la Réunion à la vitesse de 35 km/h
Le bulletin météo fait état de “vents de secteur sud-est, puis de secteur nord qui se renforceront notamment sur les côtes est puis ouest et atteindront des vitesses de l’ordre
de 80 à 100 km/h avec des rafales dépassant 120 à 140 km/h. Des passages pluvieux parfois intenses affecteront l’ensemble de l’île. La mer deviendra forte à très forte”
En réalité, des rafles de vents de plus de 250 km/h seront estimées
Un paquebot - le Ferdinand de Lesseps - brisera ses amarres ; les wagons de chemins de fer seront bousculés comme de vulgaires jouets ;
un véritable raz-de-marée frappera le littoral ; plusieurs maisons seront détruites...
On comptera après le passage du cyclone près de 16 000 sinistrés, mais surtout Jenny aura fait 150 blessés, 27 morts et 10 disparus
Un bilan relativement faible compte tenu de la violence du météore mais dû à la courte durée du paroxysme. Source Clicanoo
Histoire vraie d'un avion bloqué sur la piste de Gillot
Carte de trajectoire par AC Réunion